Vers la reconnaissance internationale

La reconnaissance internationale de l’indépendance de la République d’Artsakh (Haut-Karabagh) est l’une des priorités de la politique étrangère du gouvernement du pays. A trois reprises le peuple artsakhiote par voie référendaire a exprimé sa volonté de bâtir et de renforcer son État sur la base de normes démocratiques : lors du référendum sur l’indépendance du 10 décembre 1991 et des référendums constitutionnels des 10 décembre 2006 et 20 février 2017.

L’édification de l’Etat artsakhiote s’accompagne d’un processus de reconnaissance internationale de l’indépendance de la République. Huit États américains et un État australien, ainsi que le Parlement basque, ont adopté des résolutions en faveur du droit du peuple artsakhiote à l’autodétermination :

  • la résolution de la Chambre des Représentants de l’État américain de Rhode Island du 17 mai 2012;
  • la résolution de la Chambre des Représentants du Commonwealth américain du Massachusetts du 6 août 2012;
  • la résolution du Conseil législatif du Parlement de l’État de la Nouvelle-Galles du Sud, en Australie du 25 octobre 2012;
  • la résolution de la Chambre des Représentants de l’État américain du Maine du 10 avril 2013;
  • la résolution du Sénat de l’État américain de Louisiane du 30 mai 2013;
  • la résolution commune du Sénat et de l’Assemblée de l’État de Californie des États-Unis des 8 mai et 27 août 2014;
  • la résolution du Parlement du Pays basque du 12 septembre 2014;
  • la résolution de la Chambre des Représentants de l’État américain de Géorgie du 3 mars 2016;
  • la résolution de la Chambre des Représentants de l’État américain d’Hawaï du 29 mars 2016;
  • la résolution du Sénat de l’État américain du Michigan du 28 septembre 2017.

Des résolutions similaires ont également été adoptées par les villes suivantes :

  • Fresno (Californie, États-Unis) le 23 avril 2013;
  • Los Angeles (Californie, États-Unis) le 10 septembre 2013;
  • Highland (Californie, États-Unis) le 5 novembre 2013;
  • Honolulu (Hawaï, États-Unis) le 20 avril 2016.

Le 11 mars 1999, le Parlement européen a adopté une résolution indiquant que le Haut-Karabagh déclarait son indépendance immédiatement après les déclarations similaires des Républiques soviétiques.

Le 3 novembre 2014, le Conseil des porte-paroles du Parlement de Navarre (une région autonome en d’Espagne) a publié un communiqué officiel qui déclarait que les autorités du Haut-Karabagh devraient être un élément indispensable des négociations de quelque niveau que ce soit permettant de décider de l’avenir du pays.

La reconnaissance internationale de l’Artsakh stimulera le développement et le renforcement de l’indépendance de l’Artsakh, et en particulier de ses institutions démocratiques. Elle aura également un impact positif sur le règlement du conflit entre l’Azerbaïdjan et le Haut-Karabagh.

Aujourd’hui, le défaut de reconnaissance internationale de l’Artsakh ne fait qu’accroître la tentation qu’éprouve en permanence l’Azerbaïdjan de résoudre le conflit par des moyens militaires, ce dont témoigne l’agression massive lancée par ce pays contre la République d’Artsakh du 2 au 5 avril 2016.

La reconnaissance internationale de la République d’Artsakh constituera le moyen le plus efficace pour éliminer toute possibilité d’une nouvelle agression azerbaïdjanaise. Elle assurera l’irréversibilité du processus de règlement pacifique et permettra de concentrer les efforts régionaux sur la création des mécanismes et conditions nécessaires à la coexistence pacifique de deux États souverains – la République d’Artsakh et la République d’Azerbaïdjan, toutes deux créées à la suite de l’effondrement de l’URSS et de la guerre imposée par l’Azerbaïdjan.