Déclaration du ministère artsakhiote des Affaires étrangères à l’occasion du 30ème anniversaire de la proclamation de la République d’Artsakh

Il y a trente ans, le 2 septembre 1991, une session conjointe des députés de la région autonome du Haut-Karabagh et de la région de Chahoumian proclamait la République du Haut-Karabagh, jetant les bases de la création d’un État démocratique indépendant. La proclamation de la République était pleinement conforme aux normes du droit international et à la législation de l’URSS alors en vigueur, qui accordait aux entités autonomes et aux minorités nationales vivant en groupes compacts le droit de décider indépendamment de leur propre destin et de déterminer leur statut politique. La décision de créer un État indépendant a été confirmée le 10 décembre 1991 par la libre expression de la volonté du peuple d’Artsakh (Nagorno Karabagh) lors d’un référendum national.

L’adoption de la déclaration du 2 septembre 1991 sur la proclamation de la république est devenue l’un des jalons clés de la lutte pour la libération nationale des Arméniens d’Artsakh, qui reposait sur l’aspiration du peuple à l’autodétermination, au rétablissement de la justice historique et la réunification au sein d’un État arménien uni pour se libérer de la menace persistante de destruction physique.

Dans le contexte des tentatives incessantes de l’Azerbaïdjan pour résoudre le conflit entre l’Azerbaïdjan et le Karabagh par l’usage ou la menace de la force et priver les Arméniens d’Artsakh de leur patrie par la terreur, le nettoyage ethnique, les massacres et les violations généralisées des droits de l’homme, la création d’un État indépendant a été non seulement une étape politique importante, mais aussi une nécessité historique. Les changements géopolitiques mondiaux au début des années 90 et les tensions régionales croissantes ont nécessité des mesures décisives pour l’auto-organisation de la société et la formation des institutions étatiques nécessaires pour repousser l’agression armée de l’Azerbaïdjan et garantir le droit du peuple d’Artsakh à la paix et au développement.

Depuis son indépendance, la République d’Artsakh a traversé de nombreuses épreuves, notamment des guerres dévastatrices et de lourdes pertes. Néanmoins, ni la terreur ni les menaces, ni le blocus et les agressions armées répétées ne pourraient briser la volonté du peuple d’Artsakh et sa détermination à défendre l’indépendance et la souveraineté, ainsi qu’à renforcer et développer son État.

Nous sommes convaincus que l’État arménien en Artsakh est le principal garant de la préservation de l’identité nationale, de la dignité et d’un avenir sûr, ainsi qu’un moyen pour le peuple d’exercer son droit inaliénable à déterminer son propre destin politique.

A cette occasion capitale, nous rendons hommage et gratitude à ceux qui se sont battus pour la dignité, la liberté et l’indépendance de l’Artsakh, et nous inclinons devant la mémoire de ceux qui se sont sacrifiés dans cette lutte. Leur courage et leur héroïsme serviront toujours d’exemple de don de soi à la patrie et de dévouement à une cause nationale.

Tout en restant attachés aux idéaux, objectifs et principes du mouvement de libération nationale, le peuple et les autorités de la République d’Artsakh continueront avec une détermination inébranlable à rechercher la reconnaissance internationale du pays, la restauration de son intégrité territoriale, le renforcement et de développement de leur Etat souverain.

Vive la République d’Artsakh!