Déclaration du ministère artsakhiote des Affaires étrangères à l’occasion de l’anniversaire de la bataille de Sardarapat

Le 28 mai est le jour de la proclamation de la première République d’Arménie (1918) et de la victoire des Arméniens dans la bataille de Sardarapat. Le peuple arménien a réussi à restaurer son État indépendant, perdu depuis des siècles.

La bataille héroïque de Sardarapat est l’une des pages les plus glorieuses et les plus mémorables de l’histoire des Arméniens.

En ce jour, il y a 103 ans, le peuple arménien a réussi à s’unir et à vaincre l’armée régulière turque qui dépassait largement ses forces en nombre et en armements et avait envahi l’Arménie dans le but de l’anéantir complètement. Sardarapat n’était pas seulement une victoire militaire. Il est devenu un symbole de la volonté farouche, de la foi inébranlable et du patriotisme inépuisable des Arméniens, qui avaient subi un génocide, avaient perdu la majeure partie de leur patrie et se trouvaient au bord de l’extermination.

Les Arméniens d’Artsakh ont également activement participé aux batailles de Sardarapat, de Bach Aparan et de Karakilisa sous le commandement de chefs militaires artsakhiotes. Par ailleurs, les représentants de l’Artsakh, au sein des hautes autorités de la Première République d’Arménie, ont également pris une part active aux processus de construction de l’État arménien.

Depuis plus d’un siècle, la victoire de Sardarapat inspire les Arméniens et, aujourd’hui, revêt une importance et une signification particulières.