Commentaire du ministère artsakhiote des Affaires étrangères à propos des attaques azeries contre des véhicules civils arménien

Logo du Ministère artsakhiote des Affaires Etrangères

Au cours de la semaine écoulée, la partie azerbaïdjanaise a eu recours à deux reprises à des provocations visant la population de la République d’Artsakh. Les 25 et 29 mars 2021, des militaires azerbaidjanais ont attaqué avec des pierres des véhicules civils circulant le long des autoroutes Karmir Chuka – Stepanakert et Stepanakert – Goris. Par ailleurs, dans le second cas, le véhicule attaqué transportait les restes des corps des militaires arméniens décédées lors de l’agression de l’Azerbaïdjan, de la Turquie et des terroristes internationaux.

Ces provocations contre la population civile artsakhiote témoignent que soit Bakou ne contrôle pas les unités armées azerbaïdjanaises dans les territoires occupés de l’Artsakh, soit les autorités azerbaïdjanaises sapent avec préméditation et délibérément la stabilité dans la région et la mission de maintien de la paix menée par la Fédération de Russie. Les actions de la partie azerbaïdjanaise violent de manière flagrante les normes et principes du droit international.

À cet égard, nous jugeons nécessaire de souligner que ces incidents sont également une conséquence de la présence illégale dans les territoires occupés de l’Artsakh d’unités armées azerbaïdjanaises et de groupes terroristes internationaux sous le patronage de l’Azerbaïdjan et de la Turquie.

Les actes de provocation de ce type méritent la plus ferme condamnation, les organisateurs et les auteurs devant être punis de manière appropriée. L’impunité et l’inaction ont des conséquences imprévisibles pour la paix et la stabilité dans la région.